Enseignants débutants et enseignantes débutantes

Enseignants débutants et enseignantes débutantes

Enseignants débutants et enseignantes débutantes

J AI CHOISI POUR VOUS , " Enseignants débutants et enseignantes débutantes" 


conseilenseignant.jpg

Gestion pédagogique du groupe-classe.


La gestion du groupe classe (gestion de la classe) se définit comme «l'ensemble des actes réfléchis, séquentiels et simultanés qu'effectuent les enseignants pour établir et maintenir un bon climat de travail et un environnement favorables à l'apprentissage »
C’est « tout ce qui préside à la planification et à l’organisation des situations d’enseignement-apprentissage » (Thérèse Nault).
C’est « l’ensemble des actions (éclaircir, contrôler, stimuler, respecter) par lesquels l’enseignant aménage l’environnement éducatif ». « Gestion vient du latin gerere : ‘exécuter, accomplir’, au départ pour le compte d’autrui. La ‘gestion de classe’ correspond à l’analyse réfléchie du savoir pratique mis en œuvre quotidiennement pour ‘faire’ la classe. »
Dans une classe, chaque action que l'enseignant pose a des répercussions positives ou négatives sur le climat de classe et sur les élèves.
Il faut distinguer la gestion de classe de la conduite de classe, de la préparation de classe, de la discipline en classe. Exemples de gestion de classe : passer les consignes de travail, varier les situations pédagogiques, repérer les meilleurs types de regroupement, répondre aux attentes des élèves, observer les pertes de temps réel d’apprentissage.
Dans le cadre de la pédagogie active beaucoup a été fait, concrètement et théoriquement par Célestin Freinet. Il s’agit, en développant les intérêts dynamiques et constructifs des élèves, d’une part d’organiser le travail en ateliers spécialisés, d’autre part de veiller au matériel, à l’aménagement intérieur.
Thérèse Nault dans son livre intitulé "L’enseignant et la gestion de classe, 1994, 1998 ; La gestion de classe, une compétence à développer) propose un modèle de gestion de classe qui repose sur trois éléments :
 la planification des situations pédagogiques.
 l'organisation en salle de classe.
 le contrôle durant l'action.
On définit ainsi la gestion de la classe pour l’enseignement comme étant la gestion de la classe et de la diversité des élèves attaché à la réussite de tous les élèves, quels que soient leurs atouts et leurs difficultés, le professeur devra être sensible à la diversité des élèves, de telle sorte qu’il puisse dans sa classe :
• gérer des modalités pédagogiques différentes en fonction de la diversité des tâches et des formes de travail,
• tirer parti de la diversité des goûts et des cultures, des aptitudes et des rythmes d’apprentissage des élèves,
• varier les situations d’apprentissage (magistrales, individualisées, interactives) pour atteindre un même objectif,
• utiliser successivement ou simultanément différents supports et différentes modalités de travail des élèves au sein de la classe (travail collectif, individualisé ou en groupe).
Dans l’école :
• rechercher des modalités de travail en équipe qui lui permettront de comprendre les enjeux d’un projet de cycle et d’un projet d’école,
• repérer les différentes formes de regroupement possibles des élèves de plusieurs classes d’une école, en liaison avec l’équipe de maîtres,
• travailler en collaboration avec les enseignants de structures spécialisées pour prendre en compte les élèves en difficulté et les élèves handicapés intégrés dans les classes. »
Savoir gérer une classe est une compétence professionnelle qui s’acquiert. Elle nécessite à la fois, un travail sur soi et une réflexion approfondie sur sa mission d’enseignement.
La notion de « gestion du groupe » renvoie à la notion de discipline donc à celle de sanctions qui renvoient le maître à lui-même et provoque chez celui-ci un malaise lorsqu’il n’y arrive pas !
En effet, pourquoi certains maîtres débutants s’imposent-ils d’emblée à la classe et d’autres non ? …..La réponse à cette question est souvent difficile.
La gestion réussie d’une classe semble souvent relever d’une alchimie particulière qui tient à la fois à :
• ce que nous sommes,
• ce que nous présentons de nous à la classe : notre posture, notre façon de nous exprimer (registre de langue, ton, hauteur de la voix), de nous habiller…, ( ce que nous laissons à voir et à percevoir de nous)
• nos options et nos choix pédagogiques,
• la conception de notre rôle d’enseignant,
• la connaissance de « quelques ficelles » du métier,…
• et d’une façon certaine, notre force de conviction ……
Ce dont il faut être convaincu au départ :

 C’est dans la façon dont nous allons gérer les premières heures de classe (importance des premières minutes) que nous nous imposerons comme référent digne de confiance et de respect (ou non).

 L’adulte dans la classe doit apporter sécurité aux élèves donc être garant de la loi.

 Avoir un regard a priori positif sur les élèves induit souvent un comportement positif de leur part (effet Pygmalion).

 Le respect appelle le respect. La meilleure façon de se faire respecter des élèves est de les respecter soi-même.
Attention aux propos tenus ou écrits en classe (« C’est encore toi, ça ne m’étonne pas ! ») et aux annotations sur les cahiers (« Tu n’as pas réfléchi, c’est n’importe quoi ! TB ! Mal, sale, travail peu soigné ). Ce sont des jugements de valeurs, souvent perçus comme injustes car non fondés, non reposant sur des critères non explicités . Ils entraînent révolte, colère et incivilités.
Réfléchir à une démarche et des formes d’évaluation qui ciblent les compétences et le travail réalisé, expliciter les critères de réalisation et de réussite

 Pour plagier un célèbre pédagogue, c’est en organisant le travail que l’on organise la discipline
donc programmations et progressions, préparations et différenciation pédagogiques sont nécessaires. 
Gestion pédagogique du groupe-classe.

L’attitude et le positionnement du professeur en classe.

1.1. Quelques principes et attitudes fondamentales.
Qu'on le veuille ou non, l'enseignant est un modèle pour ses élèves et sa personnalité marque sa pédagogie.

Aussi la tenue vestimentaire et l’attitude physique que vous adoptez ont une grande importance.
Pour éviter une position délicate, il existe un certain nombre de règles sont à respecter et de conduites à observer dans différents domaines EN VRAC
A. Respecter la personne : viser les actes et les actions , s’interdire les propos humiliants sur les élèves en leur présence ou devant des collègues.
B. Ne jamais porter de jugements définitifs à partir d'impressions, se référer à des faits observables, utiliser des outils et des techniques de distanciation
C. Veiller au respect des règles imposées aux élèves : Eviter de : vous balancer sur une chaise, arriver en retard, mâcher du chewing-gum, oublier de corriger, ne pas ranger votre bureau…
D. Eviter les injustices : expliciter les règles et les sanctions – travailler sur la loi et les règles, les droits et les devoirs de chaque acteur de l’école. 
E. Raisonner en terme de fonction, de rôle et de statut.
F. Penser en terme de finalité, d’objectifs et de compétences.
G. Mettre en place des projets porteur de sens et de motivation pour soutenir les activités d’apprentissage.
H. Mettre en place une démarche d’évaluation formatrice : identifier la nature des erreurs, expliciter et différencier les critères de réalisation des critères de réussites, identifier les éléments liés à la personne( disponibilité, attention) , les distinguer des critères liés à la tâche (difficulté et nombre d’erreurs)
I. Parler un langage adéquat: s'attacher à prononcer des phrases correctement construites avec un lexique adapté clair et explicité
J. Respecter une stricte neutralité politique et religieuse
K. Respecter la législation anti-tabac : il est interdit de fumer dans les écoles.
L. Ne pas utiliser son téléphone portable en présence des élèves

1.2. Le rôle de l’enseignant.
Le professeur a un double rôle : celui d’éducateur et celui de médiateur pour la construction des savoirs et des connaissances. 
Ces deux rôles sont complémentaires et ne peuvent se construire l’un sans l’autre. Le maître permet aux élèves de construire leurs apprentissages en leur proposant un cadre et des situations de travail adaptés.
Pour cela, il lui faudra associer progressivement les élèves à la construction du cadre (règles de vie de la classe, de l’école…).
Mais le maître ne devra pas oublier qu’il est l’adulte dans la classe, c’est-à-dire le garant de la loi, celui qui est là pour la faire appliquer et respecter.
Ce n’est pas en laissant les élèves « libres » qu’on les rend « autonomes » ! ! !
Les psychologues disent souvent qu’un enfant se construit en s’opposant : le maître doit donc proposer un cadre « solide », « sûr », explicité et défini avec les élèves. 
Certaines règles, celles concernant la sécurité du groupe et des individus, celles du respect des personnes, certaines en lien avec le règlement de l’école, de l’établissement, ne sont pas négociables. 
Qui dit règle dit possibilité d’écarts et registre des sanctions si non respect. La crédibilité de la notion de règle est en jeu
Les élèves doivent sentir que l'enseignant n'a pas le même statut qu'eux (relation asymétrique à instaurer)
Pour cela, rien n'est laissé au hasard et dans le flou. L'enseignant doit se montrer extrêmement vigilant. C'est sur ce respect de règles instaurées avec les élèves qu'une autorité négociée verra le jour.
Il faut donc anticiper la rentrée en se posant les questions indispensables : 
- Que vais-je tolérer :
-- en déplacements ?
-- en bavardages ? 
-- en libres propos ?
-- en classe ?
-- dans les couloirs ?

Sachant que ce que je tolère est, dans tous les cas, vrai, juste et justifiable.
- Que vais-je interdire ?
- Quelles sanctions vont être envisagées quand ce règlement sera enfreint ?
Ne pas oublier qu' :
- une punition n'est pas utilisée de façon imprévue, les élèves sont toujours mis en garde au préalable,
- une sanction n'est valable que si l'enseignant la "vit" bien (ne pas la donner la "mort dans l'âme", la regretter aussitôt et ne pas demander sa réalisation)
- une sanction est toujours justifiée, l'idéal étant que ce soit les élèves eux-mêmes qui tiennent ce raisonnement en comprenant et en acceptant ce pourquoi ils ont été punis,
- il vaut mieux prévoir plusieurs sanctions hiérarchisées (ne pas en venir immédiatement à des sanctions extrêmes).

Bonne lecture. à suivre dans la partie (3/3)

Abdelghani Slimani

تعليقات



loading...

جريدة الأستاذ

مسؤول في موقع الأستاذ للمواضيع التربوية و الوثائق التي يحتاجها كل الأساتذة و التلاميذ .