Comment évaluer un projet de recherche scientifique ou de formation didactique ?

الإدارة سبتمبر 04, 2022 سبتمبر 04, 2022
للقراءة
كلمة
0 تعليق
-A A +A

 Comment évaluer un projet de recherche scientifique ou de formation didactique ?


 Jilali Chabih,  professeur de droit à la fsjes, Université Cadi Ayyad, Marrakech

Un projet de recherche scientifique ou de formation didactique, lorsqu’il arrive devant le comité scientifique d’évaluation, est déjà, en principe et très, très souvent, bien composé, bien élaboré, tant du point de vue forme que fond, quant au style, à la structure, à l’exigence méthodologique, à la scientificité et la clarté de la problématique, à la finalité tracée et au résultat attendu…

Aussi l’évaluation d’un tel projet de recherche ou de formation, dont l’auteur aurait passé des jours et des nuits, des semaines, voire des mois, à y travailler, à y peiner, parce que cela lui avait tenu à cœur, ne saurait-elle se faire à la va-vite. C’est une tâche rigoureuse et méthodique, qui devrait nécessiter des compétences, une impartialité et un certain nombre de critère et des outils d’évaluation indispensables pour toute démarche scientifique, objective et responsable. Il faudrait tout d’abord, avoir un certain respect du travail fait, et ce de par le temps nécessaire accordé à l’examen approfondi du projet par un spécialiste dans le domaine, qui devrait, par ailleurs, avoir au moins un grade égal à celui de l’auteur du projet, sinon supérieur.

Il faudrait également tenir compte de la notoriété scientifique de l’auteur et de la qualité du projet ainsi que de la fiabilité des sources et références exploitées. Un entretien individuel de l’auteur du projet, le cas échéant, ne serait pas inutile. La production du rapport d’évaluation devrait elle aussi respecter un certain nombre de normes, comme la présentation qui devrait être correcte et soutenue, en relevant la valeur scientifique et le bien-fondé du projet, ainsi que les points forts et les points faibles de celui-ci. Le tout serait élaboré dans les règles de l’art et de la méthode, en respectant scrupuleusement la structuration du rapport d’évaluation, avec un raisonnement et une argumentation dignes d’un rapport scientifique. Le tout serait alors présenté avec une introduction, un développement et une conclusion rigoureusement normalisés.     

Et au cas où le projet comporterait des éléments importants, même s’il y avait des failles, des améliorations peuvent être demandées à l’auteur du projet car nous sommes tous là, a priori, pour faire avancer le savoir, faire progresser la science. Il n’y a pas des chercheurs bons et des chercheurs mauvais ! Il n’y a que des scientifiques qui ont choisi la recherche pour contribuer au développement de leur pays (Jilali Chabih -  FSJES - UCAM - Maroc).     


شارك المقال لتنفع به غيرك

إرسال تعليق

0 تعليقات

  • انشر مواضيعك و مساهماتك بلغ عن أي رابط لا يعمل لنعوضه :[email protected] -0688576346او على الفايسبوك
     موقع الأساتذة على  اخبار جوجل - على التلغرام : المجموعة - القناة -اليوتيب - بينتريست -
  • 1141781167114648139
    https://www.profpress.net/